Le test de Campbell

Comme indiqué dans mon article sur le dressage des chiots comme un chien guide, tous les chiots ne sont pas aptes à accepter une telle formation. Il faut au préalable bien choisir son chiot dans la portée et pour les chiens guides, les chiots ont testés grâce au test de Campbell. C’est un test inventé par William Campbell au tout début des années 70 qui permet de tester un chiot de très exactement 7 semaines (pas plus, pas moins) pour envisager le comportement futur de ce chien qui sera soumis à l’attraction, aux ordres et à la domination de l’homme.

Comme tout test, il est soumis à controverse. A vous de voir s’il vous convient ou pas. Moi, je l’applique puisque cela me semble être du bon sens. Un chiot qui se laisse faire est un chiot qui correspond à mon caractère. D’autres pourraient préférer un chiot qui a plus de caractères.

Quelles sont les conditions du test de Campbell ?

Il faut que le chiot ait 7 semaines soit entre 40 et 50 jours. Le test doit se faire das un lieu isolé où rien ne peut distraire le chien. Cela se fera dans un local vide ou à l’extérieur mais dans un endroit que le chiot ne connaîtra pas. D’ailleurs, il ne devra pas vous connaître vous non plus. Chaque chiot devra être soumis au test de manière individuelle. Ils ne doivent pas venir à plusieurs dans votre zone de test. Il ne faut pas que vous communiquiez avec le chien : ne lui parlez pas, ne le caressez pas et ne l’encouragez pas. Tout doit se faire naturellement. Prenez avec vous une feuille de papier pour noter le comportement de chaque chiot étudié.

Le déroulement du test de Campbell

  1. L’attraction sociale

Cette étape permet de révéler l’adaptation sociale, la confiance en soi et l’indépendance du chiot.

Amenez le chien avec vous dans le local ou dans le jardin et posez-le au centre. Allez vous mettre quelques mètres dans la direction opposée à celle de la porte d’entrée. Asseyez-vous par terre et tapotez vos mains sur les jambes sans parler. Notez sur votre feuille sa rapidité pour vous rejoindre, la position de sa queue et son comportement quand il vous a rejoint.

A- Il vient immédiatement – la queue haute – il vous saute dessus – il vous mordille les mains
B- Il vient immédiatement – la queue haute – il vous gratte les mains avec les pattes
C- Il vient immédiatement – la queue basse
D- Il vient en hésitant – la queue basse
E- Il ne vient pas du tout

Les chiots les plus « dressables » sont les chiots qui viennent directement et sans hésitation vers vous en remuant de la queue et qui peuvent par exemple répondre par une invitation au jeu.

2. L’aptitude à suivre

Cela permet de voir si votre chiot a un caractère suiveur ou très indépendant. Attention, on peut être tenté de choisir un chiot indépendant puisque cela vous correspond plus mais il sera moins apte à être dressé que les autres.
Placez-vous à côté du chiot, assurez-vous que le chien vous regarde et commencez à marcher d’une allure normale. Notez sur votre feuille sa rapidité à vous suivre ainsi que son comportement.
A- Il vous suit immédiatement queue haute – il vient entre vos pieds – il vous mordille les pieds
B- Il vous suit immédiatement queue haute – il vient entre vos pieds
C- Il vient immédiatement – la queue basse
D- Il vous suit en hésitant – la queue basse
E- Il ne vous suit pas ou s’en va

3. La réponse à la contrainte
Ce test est révélateur d’une acceptation du chien à la dominance physique (ou pas).

Asseyez-vous ou accroupissez-vous, retournez délicatement le chiot sur le dos et maintenez-le dans cette position pendant 30 secondes environ en laissant votre main sur sa poitrine. Notez ses réactions.

A- Il se secoue très énergiquement, voire violemment – il se débat – il mord
B- Il se débat sans s’arrêter
C- Il se débat puis il se calme
D- Il ne se débat pas – il vous lèche les mains
4. La dominance sociale
Ce test est révélateur d’une acceptation du chien à la dominance sociale (ou pas).

Caressez doucement le chiot en partant de la tête, en passant par le cour et en allant jusqu’au dos. Notez ses réactions. Si vous n’avez pas de réactions qui soient interprétables, continuez à le caresser jusqu’à ce qu vous ayez une réponse.

A- Il vous saute dessus – il vous gratte avec les pattes – il mord ou il gronde
B- Il vous saute dessus – il vous gratte avec les pattes
C- Il se retourne – il vous lèche les mains
D- ll se met sur le dos – il vous lèche les mains
E- Il s’en va et reste éloigné

5. Dominance par élévation

Ce test permet d’évaluer son acceptation à votre domination.
Prenez le chiot sous le ventre avec vos deux mains entrecroisées. Soulevez-le légèrement du sol et maintenez-le ainsi pendant 30 secondes environ. Notez ses réactions.

A- Il se rebiffe – il mord – il gronde
B- Il se rebiffe
C- Il se rebiffe – puis il se calme – il vous lèche les mains
D- Il ne se rebiffe pas – il vous lèche les mains

Les Résultats du test de Campbell

– Deux réponses A ou plus, avec des réponses B dans d’autres parties du test

Ces chiots ont tendance à réagir d’une façon dominante et agressive. Ils ne conviennent pas à des enfants ou à des personnes âgées parce qu’ils peuvent mordre et réagir de façon violente. Ce sont d’excellents chiens de garde qui méritent des maîtres stricts, qui savent se faire respecter.

– Trois réponses B ou plus

Ces chiots ont tendance à la domination loyale. Ils peuvent faire de très bons compagnons et sont aptes à l’éducation mais ils ne sont pas recommandés dans les familles où vivent déjà des enfants en bas âge ou d’autres chiens du même sexe.
– Trois réponses C ou plus

Ces chiots sont très équilibrés et peuvent s’adapter partout avec tout le monde (enfants en bas âge ou personnes âgées). Ce sont ds chiens « tout terrains » qui peuvent aussi être éduqués pour défendre votre famille.

– Deux réponses D ou plus, surtout s’il y a aussi des réponses

Ces chiots ont très peu confiance en eux et sont extrêmement soumis. Ils correspondent à mon caractère mais ils doivent recevoir une éducation très douce et avec beaucoup de renforcement positif pour qu’ils parviennent à s’adapter au milieu humain. Ils sont normalement doux avec les enfants délicats mais ils ont une tendance assez facile à avoir peur.

– Deux réponses E ou plus, surtout si l’une de celles-ci concerne l’épreuve de dominance sociale

Ce sont des chiots très indépendants qui seront très difficiles à socialiser et à dresser pour des non professionnels. S’ils présentent aussi des réponses A ou B, ils pourront mordre en cas de peur ou de stress. Si les réponses sont mélangées avec des C et des D, ils auront tendance à fuir dans ces situations de stress ou de peur. Ces chiots sont déconseillés pour les enfants en bas âge.

– Si les résultats des tests sont des mélanges de réponses opposées telles que A et D/E

Le test a été biaisé d’une manière ou une autre et le résultat n’est pas valable.


Prénom * : Email * :
* champ obligatoire.