Élevez un bébé inséparable à la main, c’est magique !

Une de mes très bonnes amies est éleveuse d’inséparables. Elle les élève souvent à la main puisque certains parents, la plupart du temps jeunes et inexpérimentés, délaissent quelque peu leur progéniture.
Voir quelqu’un élever un petit être aussi fragile et mignon qu’un nouveau-né inséparable, c’est merveilleux et cela donne envie de s’y mettre. Surtout qu’une fois adulte, l’oiseau est très proche de son compagnon humain et vient souvent se réfugier sur vos épaules ou votre tête. Ces animaux sont en plus très intelligents et drôles comme tout. Pour quelqu’un qui ne connait pas les oiseaux, c’est une réelle découverte.
Elle en a un en particulier, un petit mâle de couleur bleue qu’elle a surnommé “Foot feet”. J’ai pu l’aider à le nourrir. C’est une étape très délicate que j’expliquerai plus tard. Mais aujourd’hui, c’est un magnifique petit mâle très fier, qui s’est pris d’affection pour sa maîtresse. Il est très jaloux ! Attention à toutes les perruches qui veulent s’approcher de sa maîtresse sinon Foot Feet lui volera automatiquement dans les plumes…
Je vous transmets ici toutes les informations nécessaires qu’elle m’a données pour bien élever votre inséparable.

  • tout d’abord, sachez que même élevé à la main, l’inséparable peut vouloir mordre. Cela ne fait pas très mal mais c’est frustrant en tant que “papa” ou “maman” d’avoir un petit rebelle à la maison. Mais c’est comme ça.
  • L’inséparable peut aussi être très bruyant et décider de ne pas vous laisser dormir ou de ne pas vous laisser faire de grasses matinées.
  • Si malgré tout cela, vous souhaitez acquérir cet animal, vous ne pouvez pas acheter d’oisillon en animalerie. Il faut vous le procurer auprès d’éleveurs amateurs ou professionnels. Et là, mieux vaut vous armer de patience puisque ce n’est pas tous les jours qu’il y a des oisillons disponibles et encore faut-il que l’on vous réponde !
  • si vous pouvez prendre un oisillon qui a plus de 2 semaines, c’est plus simple puisque vous n’aurez pas à le nourrir la nuit. Par contre, au-delà de 3 semaines, l’oisillon sera moins enclin à changer de méthode d’alimentation
  • il vous faudra acheter du matériel spécifique à l’élevage à la main : une cage transportable pour avoir votre petit à portée de main, des seringues pour alimenter l’oisillon, une pâtée du commerce spéciale élevage à la main, un désinfectant et un bactéricide fongicide pour nettoyer les ustensiles de nourrissage et de la litière sous forme de copeaux (comme pour les rongeurs) à changer régulièrement
  • si le petit n’a pas de plume, il faudra le placer dans un environnant chaud et humide, comme lorsqu’il est couvé par ses parents. Il vous faudra donc acquérir une sorte de couveuse pour maintenir l’oisillon à une température de 37°.
  • A la manière des parents inséparables qui évacuent régulièrement les fientes du nid, vous vous assurerez que l’environnement du bébé reste sain et vous éviterez l’amoncellement de fientes toxiques pour les bébés
  • un petit de moins de 2 semaines est nourri 7 fois par jour et 1 fois la nuit et cela dure environ 10 minutes à chaque fois. Il est donc indispensable que vous soyez disponible. Le sevrage ne se fera que progressivement à partir du moment où il vole
  • C’est à partir de 6 semaines que l’oisillon découvre son environnement extérieur et n’a plus besoin de la chaleur d’une couveuse
  • Comme je vous l’ai dit, c’est un oiseau intelligent à qui l’on peut essayer d’apprendre à ne pas fienter partout et à ne pas mordre. Dès que Foot feet mord sa maîtresse, elle lui dit non et lui fait signe du doigt que ce n’est pas bien. Il n’a pas arrêté mais il n’en abuse pas

 

Voilà les règles de base pour l’élevage de votre inséparable. Si vous souhaitez ensuite le voir se reproduire, c’est par ici.