Les NAC, qu’est-ce que c’est ?

Vous avez envie de câliner un animal, d’en avoir un chez vous et de l’élever comme si c’était votre propre enfant mais vous n’avez pas envie d’un chien parce qu’il faut le sortir plusieurs fois par jour ou d’un chat parce qu’il ne vient vous voir que quand il en a envie ? Avez-vous pensé aux NAC ?

Les NAC, qu’est-ce que c’est ?

Les NAC, c’est l’acronyme de « nouveaux animaux de compagnie ». Ce sont des animaux de compagnie appartenant à des espèces autres que les espèces communes aux ménages français tels que le chien et le chat.
Il faut faire cependant attention, il n’est pas permis d’avoir toutes les espèces d’animaux chez soi et même si certaines sont autorisées, il faut obtenir au préalable le certificat de capacité.
Voici la liste des NAC qui peut vous aider à faire votre choix dans la sélection de votre futur animal favori :

  • les rongeurs : certaines races de lapin, souris, cochon d’Inde, rat, hamster, chinchilla, octodon, écureuil de Corée, gerbille, chien de prairie…
  • les carnivores : certains putois, furets…
  • les primates : saïmiris et pinceaux blancs. Attention, vous vous engagez sur 20 ans et si ce petit singe semble mignon, il peut mordre comme tout animal.
  • des reptiles de toutes sortes. Faites attention aux serpents venimeux. Il y a des risques de morsures et les hôpitaux français ne sont pas équipés d’anti-venin les concernant ! L’acquisition d’un tel animal est donc à vos risques et périls. Et concernant les pythons qui ne mordent pas et qui ne s’attaquent pas à l’homme, faites attention si vous avez des enfants. Un fait divers récent et catastrophique s’est déroulé récemment au Canada. Le python du foyer a étouffé 2 enfants puisqu’il les a probablement confondus avec une chèvre. Les enfants aimaient ces animaux et en portaient l’odeur.
  • certaines espèces de tortues non protégées
  • lézards : iguanes, geckos, caméléons…
  • des arthropodes : scorpions, araignées, myriapodes…
  • des insectes : phasmes…
  • des crustacés : Bernard l’ermite, Crevette naine…
  • des amphibiens : grenouilles rieuses, dendrobates, axolotls…
  • des oiseaux : perruches, perroquets, diamant, canaris, mainates, toucans…
  • les gallinacées : poules, dindons, paons, oies, canards
  • des poissons : poisson rouge, carpe koï, poissons exotiques (combattant, guppy, scalaire, discus, corydoras, killie, etc.), loche, voire des esturgeons ou piranhas…
  • des mollusques : escargots de Bourgogne, ampullaire, etc.

 

Attention, il est bon de savoir que le hérisson est une espèce protégée !

Si l’animal que vous souhaitez acquérir est soumis à autorisation, voici les démarches à effectuer :

Vous devez faire une demande d’autorisation de détention au préfet de département du lieu de détention de l’animal,

par lettre recommandée avec avis de réception (sur la base du formulaire cerfa n°12447*01 à trouver sur le site du service public).

Sans refus motivé notifié dans les 2 mois qui suivent la date de récépissé du courrier, l’autorisation est accordée.

Attention : en cas de déménagement, une nouvelle demande d’autorisation est nécessaire.

La détention d’un animal sans autorisation (lorsqu’elle est nécessaire) est punie de un an de prison et 15 000 € d’amende.